De fortes chaleurs attendues ces prochains jours

Les bons gestes pour lutter contre les effets de la canicule

Une vague de chaleur particulièrement précoce touche l’ensemble du territoire. Dès le 1er juin, la Ville a mis en place tous les outils nécessaires pour protéger les plus vulnérables. En plus de ce dispositif solidaire, quelques gestes simples sont à adopter tels que boire régulièrement de l’eau ou se rafraîchir le corps pour passer cet épisode dans les meilleures conditions possibles.

Le mercure est particulièrement élevé depuis quelques jours. Il devrait continuer à grimper pour atteindre des sommets ce vendredi. Cette vague de chaleur est la plus précoce jamais enregistrée depuis le début des relevés météorologiques. Afin de se préserver des effets de ces températures particulièrement élevées, il est nécessaire d’adopter les bons gestes :

  • boire régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif
  • se rafraîchir et se mouiller le corps, au moins les avant-bras et le visage, plusieurs fois par jour
  • manger en quantité suffisante et ne pas boire d’alcool
  • éviter de sortir aux heures les plus chaudes et passer plusieurs heures par jours dans un lieu frais de type cinéma, bibliothèque municipale, musée ou supermarché
  • éviter les efforts physiques
  • maintenir son logement au frais en fermant les fenêtres et les volets durant la journée et en les ouvrant le soir ou la nuit s’il fait plus frais
  • donner régulièrement des nouvelles à ses proches et oser demander de l’aide si c’est nécessaire
  • appeler le 15 en cas d’urgence

Les effets de cette première vague de chaleur devraient s’estomper dimanche.

Actualités 

Actualités

Pour donner aux élèves Toulonnais toutes les chances de réussir leur scolarité, la Ville de Toulon a adhéré en 2021 à l’association Coup de Pouce.

Les plages du Mourillon ont été le théâtre de la 2e édition de la Journée Olympique.

Le 6° Festival international d’architecture d’intérieur, Design Parade, a ouvert ses portes hier, à Toulon, avec un parcours d’expositions à traver

Il aura fallu 3 ans et 122 000 tonnes d’enrochements pour conforter une Grande Jetée déstabilisée par les coups de mer.