Environnement

Développement durable : du bon, du bio, du local

Toujours au cœur des actions municipales, le Développement durable est pendant 2 jours le sujet de Rencontres dédiées. Pour leur 5e édition, un village attend les visiteurs, toutes voiles dehors, sur le quai des pêcheurs : l’occasion de rencontrer les nombreux partenaires et associations œuvrant avec le même souci de qualité, dans tous les domaines.

« Le développement durable, c’est pour la planète et c’est pour nous aussi » a lancé Christine Pagani-Bézy, adjoint au maire délégué, au moment de l’inauguration. De fait, les nombreux stands installés au bout du port font la démonstration d’une double préoccupation : faire mieux pour le monde et celles et ceux  qui le peuplent. En l’occurrence, les gens d’ici, puisque les acteurs présents sont issus du tissu local.

Planter, recycler, déguster

Institutions et associations se partagent en effet l’affiche 2019 des « Rencontres du développement durable ». Au-delà des rendez-vous organisés spécialement pour les élèves, chacune et chacun, quel que soit son âge, peut y trouver réponses à ses questions environnementales, idées déco, recyclage ou réparation voire conseils de jardinage écolo. Il est également possible de déguster sur place des spécialités de la rade, (résolument « circuit court ») et de découvrir l’exposition de travaux d’enfants en lien avec le thème.

Le sens de la fête

Et comme rien n’est mieux que d’apprendre en s’amusant, de nombreuses animations ludiques sont également proposées. Le seul risque pris par les participants : gagner des récompenses ! Si l’on ajoute à cela la rencontre possible avec des clowns (verts bien sûr)  et des parenthèses musicales pour toutes les oreilles, on ne peut que conseiller à tout le monde de faire un tour au village… de la planète.

 

En savoir plus 
Actualités 

Actualités

Suite aux annonces du Premier ministre hier, le maire de Toulon a tenu à apporter toutes précisions utiles sur la réouverture progressive des équip

Compte tenu du contexte particulier lié au Covid-19, ce n’est que 72 jours après le scrutin qu’a pu se réunir le nouveau Conseil municipal.

Afin de limiter le temps d'attente et respecter les consignes sanitaires, la Métropole et les communes ont mis plusieurs dispositifs en place pour