Espace vert

Une oasis en plein cœur de Rodeilhac

Le chantier de réhabilitation du Parc des Oiseaux est terminé. Sa réouverture a fait le bonheur des habitants du quartier et des Toulonnais qui aiment se ressourcer dans cette oasis de fraîcheur. Toutes les dispositions ont été prises pour exécuter les travaux sans perturber la quiétude des animaux qui y vivent.

Les riverains du quartier de Rodeilhac étaient heureux de trouver grandes ouvertes les imposantes portes en fer forgé du Parc des Oiseaux en début de semaine. Les travaux de rénovation, qui avaient motivé sa fermeture en février dernier, avaient été interrompus en raison du confinement. Ils sont maintenant terminés, à l’exception du pont qui enjambe le canal dont la réfection, en platelage de bois et accessible aux PMR, sera achevée en septembre.

Il faut dire que ce parc, qui s’étend sur 14 000 m², est un véritablement poumon vert. On y accède par le boulevard Paban ou par le chemin du Temple pour y faire une halte prolongée, lire sur un banc ou simplement le traverser d’est en ouest pour rejoindre l’une ou l’autre voie de circulation.

Gestion optimale de l’eau

Comme dans tout chantier, certains travaux sautent aux yeux parce qu’ils concourent à l’embellissement, d’autres sont moins visibles alors qu’ils sont essentiels pour la conservation du patrimoine végétal et la prévention des inondations. Il en est ainsi de la réfection complète du réseau d’arrosage principal réalisée et de l’installation de regards et de caniveaux pour permettre de récupérer les eaux pluviales dans des noues paysagères (bassins de rétention naturels). Le bassin en forme de canal a été entièrement curé puis remis en eau et son système de pompe amélioré pour prévenir les débordements en cas de fortes pluies. La transparence du cours d’eau permet d’y voir nager une bonne vingtaine de carpes Koï.

Les allées du jardin, très fréquentées et considérablement endommagées par les intempéries successives, ont été complètement réaménagées. Leur niveau a été surélevé pour permettre de canaliser les eaux de pluie dans les espaces verts. Plus de 1000 végétaux ont été plantés sous les arbres centenaires. Il s’agit d’espèces adaptées au climat méditerranéen autour desquelles du broyat de végétaux a été disposé pour maintenir l’humidité et éviter la pousse de mauvaises herbes. Des ganivelles de bois, posées pour éviter leur piétinement, les encerclent avec élégance.

« Leçon de choses »

Les enfants des villes n’ont pas toujours l’occasion de voir comment la nature s’épanouit. Avec la quinzaine d’arbres fruitiers récemment plantés à la périphérie du parc (poirier, citronnier, oranger, jujubier, groseillier, pêcher, abricotier, arbousier, plaqueminier, néflier, amandier, figuier), petits et grands pourront voir l’éclosion des fleurs, leur transformation en fruits et le processus de maturation de ces derniers. Voilà de quoi satisfaire les plus curieux avant ou après la détente dans l’aire de jeux. A l’observation de la vie végétale, ils peuvent même ajouter celle des animaux. Le jardin en abrite plus de 300 toutes espèces confondues. Le parc des Oiseaux porte d’ailleurs bien son nom car ce sont en majorité des volatiles qui y ont trouvé refuge : perruches à croupion rouge, paons, canards « col vert » et « barbarie », poules Soie, pigeons paons,  mandarins, perruches à collier, inséparables, perruches ondulées, mandarins, perruches callopsitte, tourterelles, perruches Touï Catherine… Pour les nourrir et leur prodiguer les meilleurs soins, Sandrine et ses collègues se relaient 7 jours sur 7. Et certains animaux ne manquent pas de gratitude à leur égard en leur faisant comprendre qu’ils reconnaissent très bien leurs soigneurs !

Les habitants du quartier avaient hâte de prendre leur bol d’air quotidien sous la frondaison généreuse des arbres centenaires. Ils sont ravis de retrouver leur écrin de verdure dont l’embellissement les a frappés. Certains d’entre eux n’hésitent pas à dire que le parc des oiseaux, « c’est un petit paradis » !

En savoir plus 

Infos pratiques

  •  Entrée principale du parc située boulevard Paban
  •  2 accès côté chemin du Temple
  • Ouvert de 8h à 19h l’été, de 8h à 17h30 l’hiver
  •  Aire de jeux
  •  Plus de 300 animaux
  •  Volières, poulaillers, bassin à poissons
  •  Toilettes à l’entrée principale du parc
  •  Interdit aux chiens même tenus en laisse
  •  Présence d’un gardien

 

Travaux

  •  Coût du chantier : 246 000 euros
  •  Réfection complète du réseau d’arrosage
  •  Réaménagement des espaces et rénovation totale des allées
  •  Création de noues paysagères pour la rétention des eaux de pluies
  •  Plantations de 1000 végétaux dont des arbres fruitiers
Actualités 

Actualités

Dans le cadre du dispositif « paroles d’enfants » et du titre « ville amie des enfants » décerné par l’Unicef, l’heure était aux élections le 30 s

La nouvelle station de mesure AtmoSud, installée à proximité du port de commerce de Toulon en juillet dernier, a livré ses premières analyses : auc

La 116e édition du Festival l'Oeil en Seyne se déroulera du 26 septembre au 10 novembre à la villa Tamaris et présentera 150 tirages retraçant l'oe

Dans moins de deux ans, l’ancienne friche industrielle de ce quartier bien connu des Toulonnais aura laissé place à un parc paysager de 16 000 m2 :

Parmi les activités aquatiques qui ont repris dans les 3 piscines de la Ville, figure l’aquaphobie.